La startup estonienne Taxify vient de s’ouvrir à Paris. C’est une entreprise de transport qui offre des prix plus bas et qui fait des économies à chaque trajet. De cette façon, les clients finissent par payer moins et les conducteurs gagnent plus ou moins autant d’argent.

Il y a tellement de compagnies de transport à Paris qu’il est difficile de les suivre toutes. Mais deux joueurs semblent se démarquer: Uber et Chauffeur-Privé.

Uber prend actuellement une comission de 25 pour cent sur chaque trajet. Taxify prend seulement 15%. De cette façon, la jeune startup peut également baisser les prix de 10%.

Par exemple, pour un trajet de 15 € sur Uber, le chauffeur se retrouve avec 11,25 €. Sur Taxify, le même trajet devrait coûter plus ou moins 13,50 € et les conducteurs gagner 11,48 €.

L’entreprise prétend travailler déjà avec 5 000 chauffeurs. Taxify s’appuie sur un réseau de conducteurs professionnels avec un permis de conduire dit VTC.

C’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir. Comme sur Uber, vous entrez votre carte dans l’application et vous serez automatiquement facturé à la fin du trajet. Comme sur Uber, vous évaluez votre chauffeur. En fait, le design de l’application ressemble à une copie du design précédent de l’application Uber. Mais la concurrence est toujours une bonne chose.

Taxify fait actuellement une promotion. Toutes les rcourses sont à 50 % de rabais pour le mois d’octobre. Elle devrait aider l’entreprise à attirer ses premiers utilisateurs à Paris.

La startup est maintenant présente dans une douzaine de pays en Europe et en Afrique. Récemment, la société a démarré à Londres par l’acquisition d’une société de taxis et de sa licence d’exploitation.

Quelques jours plus tard, la société a dû mettre fin à ses activités à Londres, car Transport for London affirme que Taxify n’ a pas la licence d’exploitation appropriée.

D’après ce que nous avons entendu, Taxify a “entamé un dialogue” avec Transport for London. L’entreprise espère se relancer bientôt, mais le processus est toujours en cours.