Trump : Facebook va collaborer avec les autorités russes

Facebook va publier plus de 3000 annonces publicitaires achetées par une entité russe pour interférer dans la politique américaine et l’élection présidentielle de 2016 à la demande des enquêteurs du Congrès. Un porte-parole de Facebook a confirmé l’information au magazine américaine TechCrunch. La divulgation de Facebook aux comités du renseignement de la Chambre et du Sénat ainsi qu’au Comité judiciaire du Sénat inclura de l’information sur le contenu et le ciblage des publicités, de même que sur les comptes qui ont payé environ 100 000 $ pour qu’elles soient diffusées entre 2015 et 2017 aux États-Unis. Il a annoncé précédemment que ces annonces étaient liées à 470 comptes et pages “associés à une entité russe connue sous le nom d’Internet Research Agency.”

Facebook croit que les enquêteurs du Congrès pour les trois comités sont les mieux placés pour examiner les annonces et prendre des décisions en fonction de leur accès aux renseignements classifiés et à l’information provenant de toutes les entreprises et industries pertinentes, au-delà de l’enquête interne de Facebook, selon un porte-parole. Facebook ne prévoit pas publier les données publicitaires.

Les enquêteurs du Congrès pourraient combiner les données de Facebook avec celles que Twitter s’est engagé à fournir. Cela comprend des données sur 201 comptes soupçonnés d’avoir participé à des campagnes de désinformation sur Twitter, et 274 100 $ de dépenses en publicités américaines en 2016 par le gouvernement russe lié à la Russie.